Le CBD se mélange parfaitement avec la composition de base des liquides pour e-cigarette. C’est la raison pour laquelle ce mode de consommation se popularise et connaît une réussite graduelle. Les e-liquides au CBD sont déclinés en divers dosages, vous permettant de faire la composition de votre e-liquide diy et d’avoir une palette d’effets avec des intensités variables.

Les e-liquides au CBD : leur composition

Les liquides pour e-cigarette au CBD sont essentiellement constitués de glycérine végétale et de propylène glycol, deux apports que l’on retrouve dans de nombreuses industries pharmacologiques, cosmétiques et agroalimentaires. On retrouve aussi des liquides saveur (methe glaciale, tabac, vanille, terpènes avec un goût de végétaux rappelant le chanvre) qui rendent le vapotage agréable. Ces liquides tabac au CBD sont composés de base avec une ration pg vg se situant généralement entre 80/20 et 60/40, en fonction des fabricants. Ils sont déclinés en divers dosages vous permettant de composer votre e-liquide diy, en fonction de vos effets et intensités attendus. Par raport aux dosages de nicotine, ceux de CBD sont exprimés d’une manière différente, en mg/fiole ou mg/10 ml. Ceux de nicotine, par contre, sont en mg/ml.

Les effets du CBD

Maintenant que vous êtes en connaissance de la recharge d’e-liquide pour préparer vous-même le vôtre, il vous est également important de connaître les effets de cette substance. Un peu comme la nicotine, le CBD possède un effet irritant. Toutefois, en fonction de la réceptivité des vapoteurs, cet effet peut avoir des limites. Et même s’il rejoint un peu, au niveau de sa localisation, le « throat hit », son effet dure plus longtemps (comparé à celui de la nicotine), en allant de 5 à 10 secondes. Le CBD peut également donner lieu à de légers effets d’endormissement chez certains vapoteurs sensibles à la molécule. Mais c’est de la concentration de CBD dans votre e-liquide bio que dépendent ces effets. Au sujet de la dose, de nos jours, il n’y a pas de limitation légale. La limite vient de la faisabilité de la composition, étant donné qu’à partir d’une certaine concentration, il ne sera pas possible de dissoudre le CBD dans l’e-liquide diy. Dans les fortes proportions de glycérine végétale, la substance est, d’ailleurs, malaisément soluble.

Les premières études sur le CBD

Cette substance utilisée dans les liquides tabac (liquides pour e-cigarette au CBD) a été aperçue et isolée en 1940 mais l’on a déterminé sa composition chimique qu’en 1963. C’est dans les années 1990 et 2000 que le nombre d’analyses sur le sujet explose et ce, pour deux logiques. La première est l’assouplissement des lois, surtout aux États-Unis, sur les cannabinoïdes et le cannabis, et la seconde est le discernement du dispositif d’action des cannabinoïdes (système de récepteurs) grâce auquel l’on a pu montrer que le THC n’est pas du tout le seul cannabinoïde à avoir des caractéristiques pharmacologiques. De nos jours, il y aurait de nombreux cannabinoïdes reconnus. Le CBD et le THC sont les plus analysés étant donné qu’historiquement, ce sont eux qui ont été discernés les premiers. Ce sont également les deux cannabinoïdes les plus manifestes dans le Cannabis sativa L.